Céline Delforge

Il est temps de passer à la redistribution des richesses financières et naturelles au bénéfice de toutes et tous

Céline Delforge

Députée de la Région de Bruxelles-Capitale

Mes priorités

L’idéologie libérale nous a inculqué que la croissance permettrait à tous de vivre mieux et que le bonheur se trouve dans la consommation.
Résultat : une inégalité entre riches et pauvres plus grande que jamais et le pillage des ressources de la planète.
Il est temps de passer à la redistribution des richesses financières et naturelles au bénéfice de toutes et tous.
Investissons dans une économie non délocalisable : développons les transports publics et le logement, libérons l’espace public de la publicité commerciale, soutenons les services et commerces indépendants et de proximité !

Parce que …

  • la mobilité est au coeur de nos vies quotidiennes, de l’économie et de l’environnement,
  • la STIB est le premier employeur de Bruxelles et représente un énorme potentiel d’emplois durables et non délocalisables,
  • il suffirait d’y faire arrêter des trains pour, qu’avec ses 29 gares, Bruxelles dispose d’un Réseau express bruxellois (REB)

Le transport public est ma priorité !

Contacter Céline Delforge

Son parcours

  • Dès l’Université, elle milite au sein d’ECOLO-ULB
  • 1999 à 2001 : Assistante parlementaire du Député Vincent Decroly
  • 2000 à 2001 : Céline rejoint l’équipe de la Régionale bruxelloise du parti. Elle y est spécifiquement chargée de coordonner les échevins écolos dans les différentes communes
  • 2000 : Habitante du quartier de la Grand’Place, elle est élue Conseillère Communale à la Ville de Bruxelles et désignée Cheffe du Groupe ECOLO
  • 2003 : avec d’autres, elle fonde ECOLO-J, le mouvement des jeunes écologistes. Ces jeunes sont impertinents et turbulents. Ils soulèvent des problèmes nouveaux et gardent la juvénile et saine attitude de s’indigner face à l’inégalité. Céline s’y fait remarquer par une énergie et une ténacité à défendre les idéaux de la gauche.
  • 2004 : elle se présente aux élections régionales. Symbole de la jeunesse radicale verte, elle est élue directement grâce à ses voix de préférence et devient la plus jeune Députée régionale bruxelloise francophone. Là, elle y défendra des matières typiquement régionales comme les travaux publics ou la mobilité ou communautaires comme la question de la consommation des drogues.
  • 2009 à 2014 : Vice-Présidente du Parlement Régional Bruxellois
  • Depuis 2014 : Secrétaire du Parlement régional bruxellois