Les fins d’années ont toujours une saveur particulière. C’est l’instant des bonnes résolutions, du partage et du rassemblement. Chaque année, on se réjouit ou on angoisse à l’idée de ces longs moments en famille ou entre amis. On s’imagine faire un bilan et des prévisions pour la suite, suivant un rituel construit de toute pièce qui série nos vies au long cours. Ça fait des souvenirs et ça nourrit les discussions pour le prochain réveillon.

    Décembre c’est aussi la mise en scène du faste, et de l’exubérance par ce canal si pratique et tellement intégré qu’est la publicité. C’est cette petite excitation face aux brillants et aux lumières de nos magasins préférés. On offre, on reçoit, et on participe, de manière cyclique et avec empressement à cette jolie société de consommation. L’espace d’un instant, une soudaine accessibilité aux paillettes pour saupoudrer une bien morne réalité.

    C’est ce que nous rappelle l’existence cubique de Viva For Life. Cet élan de charité (on fera ici la distinction avec la “solidarité”, terme cher à Écolo qui implique une relation à double sens) vers les plus démuni.e.s qui se donne pour mission de récolter en quelques jours ce qui devrait être prévu dans un système que d’autres ont mis des années à détricoter. De grâce, que les pouvoirs publics fassent leur travail et investissent, dans les compétences qui sont les leurs, pour stopper cette spirale infernale qui exclut et précarise.

    Selon Statbel, en Belgique en 2018, c’est une personne sur six qui est en risque de pauvreté monétaire et plus de 400 000 enfants qui sont sous le seuil de pauvreté. Deux chiffres parmi d’autres qui gomment les histoires particulières et qui illustrent l’urgence et la violence sociale. Plus que jamais, une majorité subit discrimination à l’embauche et sur salaire pendant qu’une minorité jouit de privilèges qui sont, en plus, transmissibles. Un sacré cadeau de Noël en somme.

Fêtons, rions, partageons. Et rechargeons nos batteries pour lutter plus encore l’année prochaine.

Bref, toute l’équipe de la régionale vous souhaite de Joyeuses Fêtes.. à notre façon!

Marie Lecocq, Nolan Masure
Co-présidente et animateur politique de la Régionale Ecolo Bruxelles