Suzie est née ce matin. Tout s’est bien passé. Elle est magnifique. Ses parents sont heureux et attendris. Mais au fond d’eux, naît une inquiétude sourde. Dans leur chambre d’hôpital qu’ils partagent avec une autre famille, la télévision a annoncé que le gouvernement Michel avait pris la décision de remplacer les avions de combat F16 par les Lightning II F35 américains, d’acheter deux drones MALE et 442 véhicules blindés. Ils se demandent dans quel monde la petite Suzie va vivre. En attendant, ils aimeraient voir une infirmière pour s’assurer que tout va bien pour elle mais en sous-effectif chronique, elles sont débordées et n’ont que peu de temps à leur accorder. La chaleur anormale de ce mois d’octobre leur fait penser qu’ils craignent un délestage dans leur ville cet hiver parce qu’ils se chauffent à l’électricité. Le papa de Suzie ayant perdu son emploi lors d’une restructuration en début d’année, ils n’arrivaient plus à remplir la cuve à mazout. Il espérait beaucoup pouvoir profiter d’une formation pour une reconversion dans les énergies renouvelables mais il n’y a pas assez d’investissements dans le secteur. Ce soir, la tante de Suzanne passera les voir. Ça lui fera du bien de voir sa nièce. Ça lui permettra de penser à autre chose qu’au procès de son agresseur qui a été reporté pour la quatrième fois en deux ans faute de temps pour la Justice d’instruire le dossier. Demain, ils devront déjà quitter l’hôpital. Ils rentreront en train mais espèrent ne pas tomber pendant l’heure de pointe parce qu’avec un train par heure annulé une fois sur deux, ils ne sont pas certains de pouvoir trouver de la place.

Soins de santé, changement climatique, justice, transports publics, lutte contre la pauvreté, migration… souffrent des coupes budgétaires depuis des années. Pourtant, le gouvernement Michel fait aujourd’hui le choix d’investir des milliards dans de l’équipement militaire dont une bonne partie est commandée aux Etats-Unis de Donald Trump, nous rendant une fois de plus dépendant d’eux pour assurer notre défense et méprisant la possibilité d’enfin mutualiser et rationaliser l’offre militaire européenne. 12,4 milliards d’euros sur 40 ans pour les chasseurs bombardiers… Aujourd’hui, les ministres a décidé non seulement que Suzie paierait pour la guerre mais également ses futurs enfants. C’est une insulte de plus de la part du gouvernement Michel envers les générations futures.

Ah oui ! Petit détail : un des arguments qui a fait peser dans la balance pour le choix du F35 est sa capacité à transporter des charges nucléaires. Juste un petit détail..

Lire aussi: Remplacement des F16 : “Improvisation totale dans un dossier à 15 milliards”

Guillaume Defossé, Rajae Maouane, Arnaud Pinxteren
Co-présidents de la Régionale de Bruxelles

Lire la newslettre en entier: ici