L’actuel projet de stade national sur le parking C semble désormais définitivement enterré, le promoteur s’étant vu refuser son permis (pour la construction et l’exploitation) ce mardi par la ministre flamande de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement. Outre la question de son coût et de son opportunité, le projet Eurostadium pose de sérieux problèmes en matière urbanistique et en mobilité. « De longue date, ces difficultés ont été relevées par les écologistes à Bruxelles comme dans les communes flamandes concernées. Il est temps de tourner cette page », estime le député bruxellois Arnaud Pinxteren (Ecolo).

Alors que la Ville de Bruxelles et la Région se sont comportées comme des promoteurs immobiliers particulièrement imprudents, mettant en péril des infrastructures et des budgets publics, Ecolo et Groen rappellent la nécessité d’abandonner le projet actuel au profit d’une infrastructure nationale moderne multisports implantée sur le plateau du Heysel, autour d’un stade Roi Baudouin rénové. « l faut à présent repartir d’une page blanche et proposer un projet de rénovation du Stade Roi Baudouin. Un projet de quartier, concerté et intégré dans les différents développements envisagés sur le plateau du Heysel. Un scénario dont la faisabilité a été confirmée il y a peu par les promoteurs du développement du Heysel et du projet Néo. conclut l’élu vert.