Quelle est la première chose que fait un bébé qui vient de naître ? Il vit sa première respiration. Ses poumons, remplis de liquide durant la grossesse, doivent soudainement se remplir d’oxygène. Le liquide qui se trouve dans les poumons sera progressivement absorbé et remplacé par de l’air. Et le voilà en capacité de pousser son premier cri. L’air que nous respirons, bien qu’invisible, est évidemment un commun précieux car il a un impact direct sur notre santé, parce que s’il est vicié, ce sont les personnes les plus fragilisées (enfants et seniors) qui en sont les premières victimes.

À Bruxelles, nous connaissons plusieurs fois par an des pics de pollution dramatiques, les taux de pollution qu’Ecolo et Groen ont mesuré en début d’année dans un grand nombre de quartiers bruxellois sont alarmants. Il y a donc urgence. Et c’est pourquoi nos programmes communaux comptent tous des mesures ambitieuses pour améliorer la qualité de l’air.

Ainsi, à Ixelles, ce point figure en première priorité de nos candidats avec l’ambition de réduire de moitié la pollution de l’air dans la commune et de devenir ainsi pionnière dans notre région. Au menu, la verdurisation de l’espace public, la création et la protection des espaces verts ou encore les économies d’énergie dans les bâtiments publics. À Evere, nos candidats proposent d’encourager l’usage du gaz naturel (CNG) et de l’électricité comme carburant par l’encouragement (fiscal) de l’installation de stations de recharge. Et à Ganshoren, ils veilleront à ce que la commune soit exemplaire dans la gestion de sa flotte de véhicules (poursuite et accélération d’un plan de renouvellement pour plus de véhicules « propres », formation et sensibilisation à l’éco-conduite). Trois exemples qui démontrent bien une chose : ce premier cri que nous avons tous poussé après notre première respiration, Ecolo et Groen ont décidé d’en faire un cri de revendication : le droit de respirer pour tout le monde.

Guillaume Defossé, Rajae Maouane, Arnaud Pinxteren
Co-présidents de la Régionale de Bruxelles

Lire la newslettre en entier: ici