La qualité de l’air est mauvaise voire médiocre dans à Bruxelles. Chaque année, des habitants y meurent prématurément des suites de cette pollution dont la source principale est la circulation routière.

Les plus fragiles sont les plus exposés, en particulier les enfants. L’urgence est à l’action. Dans chaque commune, les écologistes se mobilisent pour faire respecter ce droit !

Ecolo-Groen s’engage pour:

 

  • Des mesures systématiques et régulières de la qualité de l’air par les autorités communales, en particulier autour des crèches, écoles, maisons de retraite, hôpitaux, places publiques, centres sportifs
  • Une communication régulière des résultats des mesures, si possible en temps réel
  • L’abandon graduel du diesel pour le charroi communal et la préparation à la sortie des moteurs thermiques
  • La promotion de la marche et du vélo au travers de cheminements piétons et d’ infrastructures cyclistes sécurisées et confortables (pistes cyclables, parkings, location de vélo longue durée,…)
  • L’encouragement au partage et à la mutualisation des véhicules particuliers
  • Des rues scolaires autour de chaque établissement scolaire
  • La multiplication des espaces publics apaisés et les zones 20 km/h
  • La généralisation de la zone 30 pour plus de sécurité et pour encourager la pratique du vélo
  • La verdurisation maximale de l’espace public
  • La réduction du trafic de transit grâce à des plans de circulation qui protègent les quartiers résidentiels

 

Lire aussi : NO2Pollution