Les manifestations en faveur du climat se succèdent et offrent une preuve indéniable que le nombre de personnes réclamant d’autres politiques va croissant. Ce jeudi, des jeunes d’un peu partout en Belgique quitteront leurs classes pour manifester dans différentes villes, notamment à Bruxelles, Liège et Namur. Ce dimanche, à l’image de l’immense mobilisation du 2 décembre dernier, une nouvelle manifestation est également prévue dans la capitale.

Des tickets à 5 euros

Pour les écologistes, ces voix de plus en plus nombreuses doivent être entendues, y compris lorsqu’il s’agit de leur permettre de rejoindre ces manifestations en transport en commun. Ecolo-Groen demande dès lors à la SNCB de remettre en place des Green tickets au tarif préférentiel de 5€ (aller-retour) pour les manifestants qui souhaitent s’y rendre.

« La SNCB l’a fait pour la manifestation du 2 décembre. Et la manifestation a eu le succès qu’on connaît. Pourquoi ne pas proposer des tickets au même tarif cette fois-ci, pour permettre au plus grand nombre de participer à ces mobilisations? », commente la députée fédérale Ecolo Sarah Schlitz. « La SNCB fait partie de la solution pour une transition dans notre façon de nous déplacer. A sa manière, en proposant des Green tickets, elle aussi manifesterait en faveur du climat et se placerait aux côtés de ces milliers de jeunes, d’étudiants, de familles, de citoyennes et de citoyens de tous bords qui réclament le changement et des solutions », poursuit Sarah Schlitz.

Pour Ecolo-Groen, le climat devrait pouvoir bénéficier d’une tarification propre lorsque des événements de grande ampleur y sont liés.

« Des tarifs préférentiels sont proposés à l’occasion d’événements commerciaux, comme le Black Friday; ponctuels, comme le Salon de l’auto actuellement; ou pour des activités spécifiques, comme les voyages vers des parcs d’attraction ou des lieux touristiques. Le climat pourrait parfaitement être une catégorie, aisément activable selon certains paramètres », ajoute Sarah Schlitz.

Concernant la marche de ce dimanche, Ecolo-Groen demande également à la SNCB de s’assurer que l’offre ferroviaire sera à la hauteur de la mobilisation attendue. En effet, le 2 décembre dernier, le nombre de trains en circulation était largement insuffisant. « On se rappelle ces quais et ces trains bondés. La SNCB avait été surprise alors. Nous espérons que le dispositif aura été renforcé. Nous avons posé toutes ces questions au Ministre de la mobilité François Bellot (MR) et nous comptons sur lui pour exercer son pouvoir de tutelle et ainsi soutenir les milliers de personnes qui comptent rejoindre ces manifestations pour le climat », conclut Sarah Schlitz.