« Ici Radio Bruxelles ! Les jeunes parlent aux anciens ! »

Depuis des semaines, des milliers d’adolescent.e.s et d’étudiant.e.s descendent dans les rues chaque jeudi pour interpeller les gouvernements sur leur inaction face au réchauffement climatique. Ce jeudi, ils étaient 35 000 dans les rues de Bruxelles, sans parler des rassemblements dans les autres villes de Belgique ! Pour réussir cette incroyable mobilisation, ces jeunes ont pris la décision de sécher les cours et de se mettre en grève scolaire, s’exposant ainsi à de potentielles sanctions disciplinaires. Le message est clair : c’est leur présent et leur avenir qui sont en jeu. Rien n’est plus important que ça et ils sont prêts à prendre des risques pour les défendre. Ils iront jusqu’au bout parce que leurs aîné.e.s, par leur inaction, leur cynisme et leur égoïsme, leur volent l’espoir d’un lendemain.

Comme le disait Barbara Trachte à la tribune du Parlement cette semaine,

“ces jeunes ne sont pas en décrochage scolaire, ils sont plus que jamais en accrochage avec la société”.

Nous ne pouvons fermer les yeux sur cette réalité. Une nouvelle vague monte. Certains conservateurs tenteront de la discréditer pour que rien ne change mais les gouvernements ne pourront plus l’ignorer longtemps. La résistance des jeunes est en marche. Dimanche prochain, ils seront rejoints une nouvelle fois par des manifestants du pays entier pour dire et redire que la seule alternative est un changement radical de société. Merci aux #Youthforclimate de donner un élan supplémentaire de vigueur et d’espoir.
 

Guillaume Defossé, Rajae Maouane, Barbara de Radiguès
Co-président.e.s de la Régionale Ecolo Bruxelles

Lire la newsletter en entier