Les écologistes réunis en Assemblée Générale ce vendredi à Namur ont confirmé le choix de Zakia Khattabi et élu Jean-Marc Nollet. Avec Zakia Khattabi, ils dirigeront le parti jusqu’à la fin du mandat initié par Patrick et Zakia dès mars 2015.

Dans la foulée de la victoire électorale du 14 octobre, Patrick Dupriez a exprimé la volonté de passer le relais pour des raisons strictement personnelles. Il n’était pas question aujourd’hui de défendre un nouveau projet, mais de poursuivre avec la même méthode (le travail collectif) et le même projet (le retour aux fondamentaux de l’écologie politique).

« Sept mois nous séparent des prochaines échéances électorales. La victoire de ce 14 octobre ne doit pas nous faire croire que le travail est terminé. Les mois qui viennent seront décisifs. Ils vont nécessiter toute notre attention, toute notre énergie, mobiliser toute l’expérience et l’expertise disponibles pour transformer l’essai », a déclaré Zakia Khattabi aux militants réunis en Assemblée Générale.

C’est dans cet esprit que Patrick Dupriez et Zakia Khattabi ont sollicité Jean-Marc Nollet pour prendre le relais. « Dans une configuration inédite et temporaire, il est l’homme de la situation : depuis la Chambre, il poursuivra les combats qui sont les siens ; en interim à la co-présidence, il viendra renforcer la voie tracée depuis 2015 », a poursuivi Zakia Khattabi.

Lire aussi: La lettre de Zakia Khattabi aux membres et ami.e.s

Les citoyens ont compris que nous étions à un momentum, qu’il est urgent d’agir. Ils ont perçu qu’au travers des menaces qui pèsent sur la planète, c’est notre avenir qui est en jeu et qu’il faut un changement de modèle. Ils nous ont également signifié qu’ils ne voulaient plus de mesures cosmétiques. Pour y parvenir, ils ont dit : « Nous faisons confiance aux Verts ».

« À nous maintenant d’être à la hauteur de cette responsabilité », ont conclu Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet.