Ce dimanche, des milliers de manifestants se rassembleront à Bruxelles pour réclamer un sursaut politique pour lutter contre le dérèglement climatique. Alors que notre gouvernement est absent du débat, en retard sur ses objectifs et à la traîne dans ses ambitions, la population belge est plus que jamais mobilisée et consciente des enjeux vitaux que pose cette question. Une fois encore, la déconnexion est totale. Cela fait pourtant des années que nous répétons qu’il est temps d’agir, puis qu’il est plus que temps, puis que c’est presque trop tard… Aujourd’hui, nous sommes dos au mur et nous avons tellement attendu que les solutions ne peuvent plus qu’être radicales. C’est ce que nous allons à nouveau dire ce dimanche aux côtés des associations, militants et citoyens.

Alors que les élections de Donald Trump aux USA et de Jair Bolsonaro au Brésil sont un désastre au milieu de cette urgence, nous devons, comme Européens, prendre et assumer le leadership de ce combat. Et nous nous devons d’être attentif à un élément capital : la justice environnementale est indissociable de la justice sociale. Nous refusons que les plus fragiles, les plus précarisés se retrouvent à payer pour les excès des puissants, des multinationales, du 1 % de la population la plus riche de la planète. Nous défendrons toujours cette position. Alors, nous invitons chacune et chacun à nous rejoindre pour démontrer aux gouvernements que la priorité numéro 1 de l’humanité est le climat parce que c’est de sa survie qu’il s’agit. Notre modèle a vécu, nous voulons lui survivre.

Rejoignez-nous ce dimanche dès midi !

Guillaume Defossé, Rajae Maouane, Barbara de Radiguès
Co-président.e.s de la Régionale de Bruxelles

Lire la news en entier.