02/218.09.02
Sélectionner une page

Alors que Charles Michel revendique le droit de se faire importuner (lisez, humilier) par Théo Francken des milliers de citoyens se mobilisent pour défendre la liberté des migrants à se déplacer en toute sécurité, sans être harcelés, contrôlés, raflés, enfermés et expulsés. Alors que notre gouvernement semble trouver normal de renvoyer des gens dans un pays où ils risquent d’être torturés (« Parce que bon, si on ne peut plus expulser que vers des démocratie, hein… »), une plate-forme de plus en plus importante de volontaires, d’hébergeurs et de chauffeurs permet à des centaines d’exilés de dormir au chaud et en sécurité chaque nuit. Alors que notre gouvernement collabore avec des dictatures, les Belges sont entrés en résistance. Parce que oui, les Belges sont accueillants et empathiques. Parce que non, la peur, le rejet et la haine ne gagneront pas.


Que de contrastes ont parcouru l’année 2017 et semblent se renforcer pour 2018. Que d’exemples à suivre ont fleuri un peu partout. Que de belles aventures humaines se sont dressées contre l’horreur. Nous voulons remercier tou.te.s celles et ceux qui chaque jour nous laissent plus admiratifs et nous donnent courage et foi en notre action politique. Ces bouffées d’oxygène dans l’air pollué du populisme, de l’électoralisme et du cynisme sont indispensables. Elles nous démontrent que la démocratie n’est pas prête de mourir tant que des citoyens s’organisent pour la défendre.

Nous vous souhaitons une belle année 2018 !

Guillaume Defossé, Rajae Maouane et Arnaud Pinxteren

Coprésidents Régionaux

NB: Rendez-vous demain (samedi 13/01) à 14h à la gare du nord pour donner un Ordre de quitter le gouvernement à Theo Francken!

Illustration: Elise Neirinck

La newsletter en entier est visible ici.